'

Aspartam: études compromettantes

Aspartame : deux études compromettantes réévaluées par l'EFSA

Le Point, lundi 28 février, www.lepoint.fr

L'an passé, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a été sollicitée par la Commission européenne pour se pencher sur deux études inquiétantes concernant les risques sanitaires de l'aspartame. La première, dirigée par l'équipe de Morando Soffritti de l'institut Ramazzini, à Bologne, concluait au potentiel carcinogène de l'édulcorant chez les souris exposées à long terme par le biais de leur alimentation. Les experts estiment que la validité de l'étude et l'approche statistique adoptée ne peuvent pas être évaluées et que, par conséquent, ses résultats ne sauraient être interprétés. De plus, ils notent que les souris utilisées dans cette étude sont connues pour présenter une incidence élevée de tumeurs hépatiques et pulmonaires spontanées. Enfin, l'incidence accrue des tumeurs signalées dans l'étude reste dans la fourchette de contrôle du laboratoire. La deuxième étude est celle de l'épidémiologiste danois Thorhallur Halldorsson. Selon lui, la consommation quotidienne de boissons non alcoolisées contenant des édulcorants artificiels peut être associée à un risque accru d'accouchement prématuré. Mais l'EFSA considère qu'aucune preuve disponible dans l'étude ne permet de démontrer un lien de causalité entre la consommation de sodas édulcorés et l'accouchement prématuré. L'association identifiée par les auteurs aurait trait à des accouchements prématurés provoqués médicalement et non spontanés. Pour l'EFSA, il n'est donc pas nécessaire de réviser les évaluations sur la sécurité des édulcorants artificiels. Mais l'autorité assure suivre attentivement les publications scientifiques dans ce domaine, afin d'identifier toute nouvelle preuve sur les dangers éventuels de l'aspartame pour la santé humaine.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site