'

N'attendons plus pour l'oeuf !

N'attendons plus pour l'oeuf !

Retarder la diversification alimentaire après 6 mois a longtemps été conseillé chez les enfants à risque d'allergie. La consommation des allergènes alimentaires fréquents (oeufs, fruits à coque, poisson) était repoussée après l'âge de 1 an voire 2. Or ces mesures n'ont fait qu'accélérer l' « épidémie » d'allergies alimentaires chez l'enfant...

Un travail mené en Australie a étudié les conditions de survenue d'une allergie à l'oeuf chez les enfants de 12 mois à l'intérieur d'une étude transversale de population. Celle-ci a permis de recruter 2 589 nourrissons âgés de 11 à 15 mois vus entre juin 2008 et janvier 2010 pour vaccination.

Des prick-testcutanés ont été réalisés chez tous à l'occasion de la consultation et les parents ont répondu à un questionnaire.

En cas de test positif pour le blanc d'oeuf, un test de provocation oral à l'oeuf était proposé.

Les enfants ayant des antécédents familiaux d'allergie alimentaire ou personnels d'eczéma ou de réaction alimentaire avaient un risque plus élevé d'allergie à l'oeuf que les nourrissons n'ayant aucun de ces facteurs de risque (OR, 6,7; IC 95 % : 4,7-9,6).

Cependant, même chez les enfants à risque d'allergie, les nourrissons chez qui l'oeuf avait été introduit entre 4 et 6 mois avaient un risque d'allergie à l'oeuf moindre comparativement aux enfants pour qui l'introduction de cet aliment avait été plus tardive.

Le taux le plus bas d'allergie à l'oeuf a été trouvé parmi les enfants chez qui la première exposition à l'oeuf s'était faite sous forme d'oeuf cuit entre 4 et 6 mois.

Celui-ci était inférieur à celui des patients ayant mangé pour la première fois de l'oeuf au même âge mais sous forme d'aliments cuisinés contenant de l'oeuf (OR, 0,2; IC 95 %, 0,06-0,71; P = 0,012).

Aucune association entre la durée de l'allaitement maternel, l'âge au moment de la diversification et l'allergie à l'oeuf n'a été mise en évidence.

Koplin J et coll. : Can early introduction of egg prevent egg allergy in infants? A population-based study. J Allergy Clin Immunol 2010;126: 807-13

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site