'

La retraite, c'est bon pour le moral !

Alors que l'on dit que le passage de la retraite est parfois difficile à vivre et peut même accélérer l'apparition de pathologies chroniques, les résultats d'une étude réalisée chez les agents d'EDF-GDF devraient mettre du baume au coeur de ceux qui redoutent cette transition.

L'étude concerne les agents de cette entreprise qui ont pris leur retraite entre 1990 et 2006, et évalue leur état de santé pendant les 7 ans qui ont précédé et les 7 ans qui ont suivi leur mise à la retraite. Au total il s'agit de 14 104 personnes (80 % d'hommes), dont 72 % ont pris leur retraite entre 53 et 57 ans et 99 % entre 50 et 60 ans. Un quart d'entre eux présentait des signes de dépression l'année précédant la retraite et 19 % signalaient des problèmes respiratoires, un diabète ou une pathologie cardiovasculaire.

Selon les auteurs de l'étude, si la prévalence des pathologies chroniques augmente classiquement avec l'âge, aucune modification de cette tendance n'apparaît au moment du passage à la retraite. Au contraire, la retraite semble associée à une diminution significative de la sensation de fatigue morale (Odds ratio OR pour la fatigue 1 an avant versus 1 an après : 0,19, intervalle de confiance à 95 % IC 95 % : 0,18 à 0,21), de la fatigue physique (0R : 0,27, 0,26 à 0,30) et des symptômes de dépression (OR : 0,60, 0,53 à 0,67).

Certaines catégories d'employés semblent plus touchées par la fatigue, physique ou morale avant l'heure de la retraite. Ce sont les femmes, ceux qui prennent leur retraite avant 55 ans ou qui ont une pathologie chronique. Les célibataires et ceux qui occupent un poste à faibles responsabilités semblent plus sujets à la fatigue physique uniquement.

L'on peut voir, avec les auteurs, quelques limitations à cette étude. Le statut spécial de retraite de l'entreprise étudiée fait que l'âge moyen de départ à la retraite dans cette étude est de 55 ans. Il paraît difficile d'extrapoler ces résultats à la population générale dont l'âge de départ est plus tardif.

Il est toutefois intéressant de noter que, si le passage à la retraite ne requiert pas d'attention particulière, ce n'est pas le cas de la santé des travailleurs les plus âgés. Les auteurs estiment que la fatigue physique et morale et les symptômes dépressifs signalés en fin de carrière devraient attirer toute l'attention des responsables politiques et des médecins du travail. Une conclusion plus que jamais d'actualité.

Westerlund H et coll.: Effect of retirement on major chronic conditions and fatigue: French GAZEL occupational cohort study BMJ 2010;341:c6149


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×